4 kids

L’Opération Sourire et la Fondation Familiale Gertler en RDC

L’Opération Smile et la Fondation Famille Gertler – Faire une Différence en République Démocratique du Congo (RDC)

” Si ils peuvent me guérir, je serais heureux de devenir normal.”

Quelle est l’importance d’un sourire? Un simple sourire a le pouvoir d’apporter des heures de bonheur: il peut changer le déroulement de toute une journée pour quelqu’un qui traverse des difficultés, et il peut transformer des étrangers en amis. Mais des nombreuses personnes de part le monde ne peuvent pas sourire. De surcroît, l’état de leur visage engendre la honte, la tristesse, et l’isolement dans leur vie. Ceux-la sont nés avec des malformations congénitales de la fente labiale et de la fente palatine.

L’Opération Smile a été créé afin d’offrir à ces personnes un nouveau rapport à l’existence, et une chance de mener une vie normale. Cette organisation fondée en 1982 se charge de coordonner des missions médicales à travers le monde, en envoyant des équipes d’experts médicaux dans les endroits les plus retirés, où des chirurgiens viennent opérer pour corriger les déformations de la fente labiale et de la fente palatine. L’Opération Smile est venu en République Démocratique du Congo (RDC) en 2009.

children

La Fondation Famille Gertler s’associe avec l’Opération Smile

Depuis 2011, la Fondation Famille Gertler (GFF) est devenu un partenaire majeur de l’Opération Smile en RDC. La GFF a commencé par soutenir la mission médicale dans la capitale de la RDC, Kinshasa, ce qui a rendu possible des centaines d’opérations chirurgicales sur place. Depuis, la GFF a renforcé son partenariat avec l’Opération Smile, et une deuxième mission a vue le jour en 2012 à Lumbumbashi, dans la province du Katanga. Au cours de cette année, l’Opération Smile a effectuée des chirurgies reconstructives du visage sur plus de 300 citoyens congolais.

La GFF a mis à disposition une camionnette pour que le message puisse être accessible à la population locale autant que possibles, y compris pour ceux qui ne possèdent pas de télévision ou autres moyens de communication, de sorte que personne ne puisse manquer l’opportunité de bénéficier de cette mission médicale. La population locale était réjouie lorsqu’ils ont appris que l’Opération Smile venait à Kinshasa et Lumbumbashi. Certains d’entre eux ont marchés des kilomètres pour avoir la chance de ressembler à tout le monde.

Le soutien que la GFF apporte ne couvre pas seulement les chirurgies, mais il couvre également la logistique autour de la mission, comme les frais de nourriture, du linge, du matériel éducatif, des services de suivi, tous les équipements nécessaires, ainsi que l’hébergement et des rafraîchissements pour les membres de la famille inquiets qui sont venus de loin pour soutenir leur proches.

La différence d’apparence physique chez ceux qui ont bénéficié du projet, avant et après, est superbe et elle rend hommage aux excellentes compétences médicales des professionnels impliqués dans la mission. Mais la plus grande différence se révèle dans le sourire des patients … À présent, des sourires éclairent même les nuits les plus sombres. À présent, ils sont normaux.

Advertisements
Women of Nganda Yala

Aider les Femmes de Nganda Yala à Forger un Nouveau Destin

Aider les Femmes de Nganda Yala à Forger un Nouveau Destin

Changer le status quo des femmes de Nganda Yala et des communautés voisines

La Fondation Familiale Gertler (GFF) s’est associé avec HCK pour lancer un nouveau projet d’éducation et de sensibilisation afin de répondre aux problèmes auxquels font face les femmes de Nganda Yala et des communautés environnantes, particulièrement le taux élevé d’accouchement. En effet, le problème le plus préoccupant sur place est le nombre de jeunes filles qui deviennent mères en ayant déjà trois à quatre enfants à l’âge de 18 ans. Ce cycle, qui consiste à avoir des grandes familles, sans études ou formation, qui s’ajoute au manque d’accès à des ressources vitales, a donné lieu à un sentiment d’abandon et de désespoir parmi les femmes de Kinshasa.Women of Nganda Yala

Elaborer un plan stratégique

Les femmes enceintes font parties des membres les plus vulnérables de la population congolaise. Le Congo a un des taux de mortalité lié aux grossesses des plus élevés au monde. Tout ce qui peut être fait pour inverser ces tendances est l’objectif principal des ONG tels que GFF, ainsi que celui du personnel médical au Congo.
GFF et HCK ont élaboré un plan stratégique pour offrir des opportunités éducatives ainsi que des projets d’autonomisation afin d’aider les femmes de Nganda Yala à redéfinir leur destin. Avant de mettre en œuvre ce plan, une évaluation de la communauté a été menée, réunissant des femmes locales pour parler des éléments qui sont essentiels à la construction d’une société saine qui intègre ses femmes, tels que:

• Le besoin de connaissances pertinent au bien-être physique, émotionnel, et économique des femmes
• Le rôle des femmes au sein de leur famille, leur communauté, et leur pays
• La valeur des femmes et l’importance de leur contribution dans la société
• Les défis qu’elles confrontent pour réussir

Les femmes et les jeunes filles qui ont participées aux réunions ont par la suite exprimées leur joie et optimisme ; beaucoup d’entres-elles ont dit avoir longtemps prié pour cela. Les jeunes filles et les femmes veulent inverser leur statut, celui d’être des membres ignorés de leur communauté, limité à l’accouchement et au travail manuel. Les jeunes femmes étaient surtout axées sur leurs études : elles souhaitent avoir des possibilités et être en mesure d’accéder aux mêmes types de postes dans la société que les hommes. Malgré leur volonté, les jeunes femmes ont rarement la chance d’avoir accès à l’enseignement, car les familles n’ont pas les moyens et les garçons sont privilégiés. Généralement, le seul enseignement que les jeunes filles reçoivent ne consiste qu’à les encourager à se marier et à fonder une famille le plus tôt possible.

Ambitions et Objectifs

En fonction de l’évaluation de la communauté, GFF et ses partenaires animateurs ont conçus les buts et objectifs suivants :

Ambitions:

• Identifier des projets à long-terme
• Evaluer les points forts et les talents de chacun
• Identifier les défis qui empêchent la réalisation des objectifs
• Développer une stratégie afin de surmonter ces défis
• Comprendre le rôle unique des femmes au sein de la société, de leur communauté, et leur permettre de se visualiser comme des acteurs essentiels au développement de leur communauté et de leur pays.

Objectifs :

• Devenir complètement lettré en français: lecture, écriture, et avoir la capacité de communiquer verbalement à un niveau élevé
• Développer des compétences microéconomiques telles que la couture, l’agriculture, et la construction et gestion de petites entreprises.
• Compléter un enseignement primaire et poursuivre des études secondaires.

Il s’agit d’une vaste entreprise, mais avec le soutien de GFF, des activistes communautaires, des animateurs, et avec l’enthousiasme des femmes de Kinshasa, la route vers un avenir meilleur pour cette communauté de femmes congolaises est prometteur.

Albinisme en Afrique

Blanc Ebène – Entrez dans le monde des personnes souffrant d’albinisme en Afrique

Le livre époustouflant de la photographe Patricia Willocq “Blanc ébène” prend ses lecteurs dans le monde unique des africains souffrant d’albinisme. Racontant leur histoire avec des images, Willocq cherche à attirer l’attention du monde à la situation unique des africains, surtout des congolais touchés par cette maladie, qui, dans la plupart des cas, supportent le poids supplémentaire d’être rejetés par leurs communautés, faisant face à une discrimination constante de la part de toutes les parties de la population. Cela vient s’ajouter à l’accès difficile qu’ils ont à des services médicaux hautement nécessaires que peuvent rencontrer les personnes souffrant d’albinisme.

Willocq s’est immergée pour sensibiliser et soutenir les efforts d’ONG à travers le monde qui sont engagées dans la défense des droits de l’homme. Elle combine ce travail ardu à sa passion pour une carrière dans la photographie freelance. En 2013, “Blanc ébène” était présenté lors d’une exposition donnée par l’Office du Haut Commissionnaire pour les Droits de l’Homme des Nations-Unies et elle a été primé d’une mention d’honneur lors de l’UNICEF’s Photo of the Year Award.

Albinisme en Afrique
Albinisme en Afrique

Le livre de photographie de Patricia Willocq est lancé à Bruxelles, juste avant La Journée Internationale de la Sensibilisation à l’Albinisme de l’ONU. Patricia Willocq, native de la République Démocratique du Congo (RDC) a été heureuse de recevoir le soutien de la Fondation de la Famille Gertler (GFF), dans le cadre d’un projet plus vaste, le projet Blanc Ebène.

Pour la GFF, soutenir le projet de photographie était une extension naturelle de son travail dans le domaine de l’albinisme et un suivi naturel à ses initiatives plus larges au profit des besoins des citoyens de RDC les plus vulnérables. Le cofondateur de la Fondation, Dan Gertler, a déclaré: “La GFF s’est engagée à soutenir les albinos de RDC pour de nombreuses années, par l’art, la musique ou la médecine et nous sommes fiers de soutenir les efforts de Patricia et des autres dans leurs objectifs à restaurer la dignité de la communauté albinos”.

L’année dernière, la GFF a créé un partenariat avec la Mwimba Texas Foundation pour soutenir le projet Blanc Ebène, dont l’objectif était de fournir des services médicaux et sociaux à la population de RDC souffrant d’albinisme. La GFF a aussi financé une initiative qui fournissait des lunettes photochromiques gratuites à 100 enfants congolais atteints d’albinisme. Ces lunettes spéciales qui améliorent la vision des enfants, ont été fournies par l’Hôpital du Cinquantenaire de Kisangani. Elles ont apporté aux enfants qui ont bénéficié du projet la capacité de lire, écrire et de se développer pour rejoindre la société lettrée.

Accompagnant le lancement du livre de Willocq et aussi en l’honneur de la Première Journée Internationale de Sensibilisation à l’Albinisme, une exposition photographique spéciale (nommée aussi Blanc Ebène) sera ouverte aux Halles-St Géry à Bruxelles. Elle aura lieu du 13 Juin au 27 Juillet 2015.

Visite du SOS Village à la ferme Kitoko organisée par GFF

Ce mois-ci, la Fondation Famille Gertler (GFF) a emmené une trentaine d’enfants orphelins du SOS Village de N’Sele pour leur faire visiter la ferme agricole de Kitoko et ainsi leur faire découvrir la culture agricole.

Gretler Foundation

Dans l’optique d’enseigner à ces enfants démunis la pratique de l’agriculture, la Fondation Famille Gertler les a emmenés de leur village à N’Sele pour la ferme Kitoko Food du Groupe Fleurette. Ils y ont appris les différentes manières d’arroser les champs, de mettre en terre les boutures et ont reçu des explications sur la culture de la tomate, de la pomme de terre, du pondou et autres variétés. Selon l’ingénieur agronome de la Kitoko Food Farm, Eric Mpongo, la visite organisée par la GFF revêt une importance capitale.

Gretler Foundation

Il faut se rappeler que la Fondation Famille Gertler finance déjà la scolarisation d’une dizaine d’enfants du SOS Village et à travers cette activité, exprime sa volonté d’élargir son champ d’action, la pratique agricole étant l’un de ses nombreux axes.

Mamie Kabongolo, directrice à la Fondation Famille Gertler, déclare: “C’était bien que les enfants puissent voir ce qu’ils apprennent à l’école. Enfin, la pratique de ce qu’ils apprennent à l’école. J’ai pris une trentaine d’enfants pour observer l’intérêt qu’ils y porteraient et là j’ai vu que ça a suscité un grand intérêt de la part des enfants et des éducateurs aussi. Car j’en ai vu qui ne savaient même pas qu’il y avait ici un système très sophistiqué”.

Teaching children- Gretler Foundation

La Fondation Famille Gertler s’efforce d’apporter un soutien éducationnel de qualité aux enfants les plus démunis de la République Démocratique du Congo et cette visite faisait partie de cette optique qui veut améliorer la vie de ces enfants. Nous remercions Eric Mpongo qui a été notre guide pendant cette visite.